Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 janvier 2014

Pour l'écridor...

Quelle injustice révoltante!

Je parle et plaide pour ceux qui, toute leur vie durant portent aux nues la littérature, noircissent pages sur pages, dédient en somme leur existence à l'amour de la langue incarnée dans les belles lettres.

Comment se peut-il, Mesdames, Messieurs, que leur métier de prestige, ô cruelle ironie du sort, se réduise à l'expression abrupte, voire scélérate, d'un écrit vain?

Avec moi, militez pour faire accéder l'écrivain au statut d'écridor, en saisissant sur le champ l'Académie Française.

Ainsi 2014, année sans rime, ne rimera pas à rien.


jeudi, 19 décembre 2013

Apéro, Apérette

Alors je vois que le mot apéro a trouvé un mode féminin dans le langage alcoolisé, "apérette", très bon ça...

En mauvaise intelligence

Le silence est d'or, la parole est d'argent.

Quant aux écrits sur face book, c'est sûr qu'on ne risque pas l'immortalité du point de vue de l'intelligence...